Gestion des innondations,
Le SIAHVY investit pour la protection des riverains

Un barrage est un ouvrage assurant une retenue des eaux. Les barrages aménagés par le SIAHVY depuis les années 1960 sont conçus pour diminuer le débit maximum de la rivière pendant une crue.
Ils se remplissent pour empêcher l’eau de poursuivre sa course vers la rivière et l'empêcher de déborder. Le volume, ainsi stocké dans des bassins ou des réservoirs, est restitué à la rivière après le passage de la crue.

Barrages et digues, un patrimoine à préserver

Depuis sa création, le SIAHVY a aménagé 10 bassins de retenue et des 3 structures réservoir, représentant un volume utile de 1 831 000 m3, dispersés sur son territoire.

Les bassins limitent l’impact des crues sur l’ensemble des cours d’eau à risque. Soumis à l’érosion dûe aux intempéries et à l’action de l’eau, ils peuvent se dégrader, ce qui entraîne une diminution de leur efficacité et, par répercussion, causer des dégâts importants.

Le bon fonctionnement des barrages nécessite un entretien régulier et une surveillance constante.

Animation symbolisant la crue et la décrue sur le bassin de la Mérantaise

Volume de stockage des bassins du Siahvy
BASSIN Cours d’eau régulé Année de création Volume de stockage
Bassin de Saint Forget Yvette 1986 240 000
Bassin de Chevreuse Yvette + Ecosse bouton 1987 90 000
Bassin de Coupières Yvette 1987 200 000
Bassin de Bures Yvette Fin des années 60 190 000
Bassin de Saulx Yvette 1957 - 1984 900 000
Bassin de Balizy Yvette 2003 87 000
Bassin de la Mérantaise Mérantaise 1974 97 000
Bassin d’Armand Frileuse 2005 5 000
Bassin des Grands Prés Vaularon 2006 5 000
Bassin de Villejust Rouillon 2003 12000

Plusieurs niveaux de surveillance sont définis et permettent d’optimiser les interventions et de s’assurer de la pérennisation du patrimoine du SIAHVY.

Qu'il soit continu, ponctuel, hebdomadaire ou mensuel, le suivi est un principe de prévention très efficace.

Le suivi des barrages

Le suivi en continu

L’ensemble des bassins du SIAHVY est relié à la télégestion du SIAHVY. Toutes les informations disponibles sont transmises en continu au poste de contrôle.

Le suivi hebdomadaire :

Les deux gardes-rivière procèdent à une inspection générale 2 fois par semaine pour :

  • Vérifier la présence des embâcles (objets ou branchages gênant l'écoulement) au niveau des ouvrages ;
  • Inspecter visuellement l’aspect général du barrage et des digues latérales (tour de la retenue en véhicule) ;

Cette surveillance déclenche une ou deux interventions de nettoyage si nécessaire. En cas d’anomalies, une inspection plus approfondie est déclenchée.

Le suivi mensuel

Tous les mois, les agents intensifient les inspections sur les organes. Aux inspections visuelles, s’ajoutent :

  • Le relevé du niveau d’eau dans les piézomètres ;
  • La manœuvre de tous organes mobiles ;
  • La vérification de la métallerie.

Le suivi semestriel

Tous les 6 mois, les agents procèdent à une inspection à pied des digues latérales et inspectent méticuleusement les ouvrages en béton. Chaque désordre est répertorié, analysé et suivi.

Les Visites techniques approfondies

Tous les 5 ans, un checkup complet est effectué, par un bureau d’études agréé. Sur la base de ce diagnostic, un planning de surveillance et de travaux est effectué.

Le suivi lors des crues

Après chaque évènement, des inspections sont effectuées par les agents du SIAHVY. Plus, la crue est importante, plus l’inspection est approfondie.

Afin de maintenir l'efficience de ses ouvrages, le SIAHVY réalise chaque année des travaux de réhabilitation et de sécurisation de son patrimoine.

Ouvrages hydrauliques télégérés, une rivière sous surveillance

La télégestion est un ensemble de technologies qui permet le contrôle à distance d'installations techniques géographiquement réparties ou isolées.
Le territoire du SIAHVY a connu des crues importantes par le passé, c'est pour cette raison que le Syndicat n’a cessé d’investir dans des ouvrages de régulation et de protection, afin de préserver les riverains, les équipements et les habitations.

Lire la suite

Le patrimoine hydrauliques du SIAHVY

Le parc de stations de mesures hydrologiques du SIAHVY est constitué d’une quarantaine d’ouvrages d’écrêtage de l’Yvette
(voir carte ici) :

Les ouvrages hydrauliques télégérés permettent de répondre plus rapidement aux demandes de mesures et d'optimiser le fonctionnement de l’Yvette et de ses affluents.
De nombreux ouvrages de régulations des crues situés sur le territoire du SIAHVY sont équipés d’automates de télégestion permettant leur supervision à distance.

Le SIAHVY dispose d’un système de télésurveillance avec rapatriement en temps réel des données sur un poste central dans les locaux du SIAHVY et une gestion des alarmes vers le personnel d’astreinte du syndicat qui permet de visualiser, en temps réel, l’état du parc hydraulique.

Modélisation hydraulique, un outil pour mieux gérer les crues

La modélisation permet d'analyser des phénomènes réels et d'en extraire un modèle qui aide à projeter des résultats à partir d'une ou plusieurs théories et à anticiper une crue et prévoir son intensité, par exemple (voir animation ci-dessus).

Lire la suite

Le SIAHVY souhaite se doter d’un modèle hydraulique sur toute l’Yvette de sa source dans les Yvelines jusqu’à sa confluence avec l’Orge et comprenant les affluents principaux.
Ce modèle sera réaliste et évolutif pour tenir compte des singularités hydrauliques et permettra des calages plus justes des aménagements nécessaires au traitement des crues de danger.

Pour mener à bien cette démarche, le modèle sera construit à partir du nouveau Lidar de 2014 complété par des profils topographiques implantés au droit des ouvrages de franchissement et au droit des singularités. Le lit majeur pourra également être renseigné plus précisément.

Ce modèle hydraulique aura pour objectif de :

  • caractériser les débordements pour les crues inférieures à la crue centennale.
  • Améliorer le système de surveillance.
  • Devenir un outil de gestion en temps réels selon l’intensité et la localisation des évènements pluvieux et permettra le déclenchement les Plan Communaux de Sauvegarde sur les communes concernées.
  • Evaluer l’impact des projets d’urbanisme sur le contexte d’inondabilité en aval.