Zones humides, des milieux à préserver

Les zones humides sont des écosystèmes caractérisés par un sol gorgé en eau, de manière permanente ou temporaire, à l’interface entre les milieux aquatiques et les milieux terrestres où se réalisent des processus chimiques, biologiques et physiques.

L'utilité des zones humides

  • La régulation hydraulique, en jouant un rôle déterminant en cas de crue (inondation) ou d’étiage du cours d’eau (sécheresse).
  • L’amélioration de la qualité de l’eau, par sa capacité d’épuration (rétention de matière en suspension, rétention et l’élimination des nutriments comme l’azote et le phosphore, ainsi que les métaux et contaminants organiques).
  • Le maintien d’un écosystème riche en biodiversité floristique et faunistique (poissons, oiseaux, amphibiens, insectes…).

En un siècle, les deux tiers des zones humides ont disparu en France, notamment lors des dernières décennies. Les activités agricoles et urbaines par le drainage, le remblaiement, les pollutions et l’urbanisation sont autant de menaces qui pèsent sur ces zones.

En détruisant ces milieux si particuliers, les services rendus (prévention des inondations, épuration des eaux, support de biodiversité) ne sont plus assurés.

Shémas explicatif zones humides