Limnées et planorbes

Voir description des limnées et planorbes

LIMNEE

Limnée aquatique

Nom scientifique limnée : Lymnaea stagnalis
Ordre : Pulmonata
Famille : Lymnaeidae

La Grande limnée (Lymnaea stagnalis) ou Limnée stagnale, est un escargot pulmoné d'eau douce qui mesure de 5 à 6 cm. C'est la plus grande espèce de son genre.

Cette limnée doit respirer de l'air par ses poumons.
Elle vit à une température de 0 à 25 °C.

C'est un gastéropode racleur, gros mangeur d'algues mais aussi de plantes, raison pour laquelle il n'est pas le bienvenu dans un aquarium.

Remarque : hermaphrodite, il suffit de deux exemplaires pour fonder une colonie. C'est un animal très prolifique.

Particularité : à la différence d'autres mollusques d'eau douce, il ne possède pas d'opercule, devenant la victime du reste de la population de l'aquarium si la nourriture vient à manquer. La coquille d'une limnée morte perd rapidement sa couleur brune. Elle devient rapidement translucide.
Sa grande coquille à 7 ou 8 spires, dextrogyre, fragile, se couvre souvent d'algues qui assurent son camouflage lorsque, curieusement, elle rampe la tête en bas sous la surface de l'eau en étalant un large pied ovale pour se nourrir du biofilm, en montrant ses deux tentacules triangulaires et aplatis.

PLANORBES

Planorbe aquatique

Nom scientifique planorbe : Planorbarius corneus
Ordre : Basommatophora
Famille : Planorbidae

Les planorbes sont des mollusques gastéropodes à coquille discoïde plate, faisant partie des escargots d'eau (au même titre que les mélanoïdes et les ampullaires), et possédant des poumons.

Comme la plupart des escargots d'eau douce, ils peuvent abriter une partie du cycle de plusieurs parasites, mais jouent un rôle important dans le réseau trophique des eaux douces : l'œuf, la larve ou l'adulte servent de nourriture à de nombreux oiseaux d'eau douce, mais peuvent aussi être mangés en Afrique par des larves de salamandres, ou des crabes d'eau douce et de nombreux poissons malacophages.

Planorbarius corneus est la plus grande planorbe que l'on peut trouver, sa coquille peut en effet atteindre 4cm de diamètre. Le coté gauche de la coquille de la grande planorbe est transparent et on peut voir son manteau à travers, de ce fait elle a le coté gauche de la coquille plus clair que le coté droit. Elle a également des tentacules particulièrement longs, et un grand replis de la peau sur le coté gauche qu'elle déploie lorsque l'eau est riche en oxygène. Un seul spécimen peut peupler un plan d'eau ou un aquarium car cet escargot pratique l'autofécondation.

Points positifs : très bon détritivore.

Points négatifs : très prolifique, devient invasif en Europe de pas relâcher dans la nature