Éradication renouée du Japon bassins de Villejust

Travaux aux bassins de Villejust afin d'éradiquer la renouée du Japon

Les aménagements rétabliront la continuité écologique du Rouillon, tout en augmentant la capacité de rétention d’eau en période de crue grâce à la création d’une vaste zone humide.
La première phase consiste à terrasser la Renouée du Japon, avant de lancer les opérations de restauration écologique en 2019. Depuis quelques années le SIAHVY a pu constater une forte prolifération de la renouée du Japon sur son territoire.

Cette espèce est devenue très envahissante car elle possède une croissance rapide. Sa capacitée à se reproduire et à éliminer ses concurrents en font une ennemie redoutable pour la biodiversité locale.

Elle développe des substances toxiques au niveau des rhizomes qui font mourir les racines des plantes avoisinantes. Elle possède aussi un pouvoir de dissémination important par de simple fragments de tiges qui peuvent être emportés dans le cours d’eau et se bouturent en étant au contact direct avec le sol. La densité de ses feuilles empêche tout développement d’autres plantes qui n’obtiennent plus la lumière nécessaire.

Cette 1ère tranche de travaux aura une durée d’environ 6 semaines. L’intervention la plus lourde est à prévoir sur les secteurs qui seront terrassés (remise à ciel ouvert du Rouillon) pour éliminer totalement les foyers de Renouée du Japon.

Cette surface, représentée en rouge sur la figure ci-dessous, représente environ 3 800m².

Il est préconisé la technique de criblage-concassage-bâchage.

Le procédé consiste à blesser le réseau de rhizomes dans le sol, le rendant ainsi très vulnérable aux microorganismes et à la microfaune du sol, et à empêcher la régénération de la plante pendant toute la période de pourrissement déclenchée par le criblage, grâce à une couverture provisoire du sol (bâchage).

Pour cela, les terres contenant des pousses de Renouée du Japon seront excavées, puis les rhizomes contenus dans les terres infestées seront blessés et fragmentés par concassage et broyage. Les terres sont ensuite recouvertes d’une bâche étanche à la lumière.

Une nouvelle terre saine sans trace de renouée remplacera les zones de terrassées.

La Renouée du Japon a été terrassée et des bâches ont été mise en place afin d’éviter les repousses en la privant de lumière. Par la suite, des arbustes seront plantés afin de la concurrencer (noisetiers, pruneliers, aubépines…).

La 2e tranche des travaux (restauration des zones humides, réouverture du Rouillon…) devrait débuter à l’automne 2019.

Voici un petit aperçu de l'avancée des travaux