Bambous

Bambous

Phyllostachys – Bambous. Plante vivace de 1-3 m à rhizome. Floraison : septembre-octobre, pollinisée par les insectes. Le bambou est apparu il y a 250 millions d’années. Il fait partie de la très vaste famille des plantes graminées. Il s’agit d’une plante ligneuse géante, ou plutôt d’une herbe géante. Les bambous se sont adaptés à de nombreux climats. Ils sont donc présents naturellement sur tous les continents à l'exception de l'Europe et de l'Antarctique. Le bambou compte entre 60 et 90 genres et de 1100 à 1700 variétés, on en rencontre de toutes les tailles (de 20 cm à plusieurs dizaines de mètres), de tous les diamètres (22 cm chez les espèces géantes, et des records allant jusqu’à 40 cm chez certaines espèces), de couleurs, formes et feuillages différents. Les bambous poussent tous les ans par paliers successifs. Autrement dit, les pousses de l’année ne grandissent pas plus que la hauteur et le diamètre déterminés par leurs paliers. C’est pourquoi les bambous peuvent croître jusqu’à 1m20 par jour chez les espèces géantes qui atteignent ainsi leur taille adulte au bout de dix à douze jours ; record absolu en matière de croissance journalière. (moyenne : 30 à 50 cm par jour). D’autre part, des branches naissent au niveau des nœuds et comportent également des nœuds d’où partiront des feuilles. La durée de vie des feuilles atteint facilement un an, elles restent vertes toute l’année. La floraison est unique et finale. C’est à dire qu’elle marque le déclin de la plante. En effet, le bambou a besoin de produire des graines pour perpétuer l’espèce, et cette formation de graines demande une énergie telle que le bambou meurt épuisé. Cependant, il arrive que certaines variétés fleurissent exceptionnellement sans subir de dommage. La floraison se produit de façon irrégulière (entre 20 et 70 ans selon les espèces et annuelle pour de rares variétés) et simultanément sur les bambous de la même espèce suivant leur âge et leur situation géographique. Ce qui nous conduit à un problème de reproduction ; en effet la floraison du bambou affaiblit ses rhizomes et ses racines jusqu’à les tuer. C’est un des talons d’Achille du bambou, puisqu’en plus de cela, sa floraison est aléatoire. Le chaume comprend environ 40% de fibres verticales serrées (représentant 60% de son poids), qui lui donnent ses principales qualités : flexibilité, élasticité, et grande résistance à la traction. Les turions de toutes les espèces sont comestibles, bien que certains puissent être assez amers. Les jeunes pousses sont cueillies, un peu comme des asperges, dès qu'elles commencent à sortir de terre. La plupart des espèces ne se mangent pas crues à cause de leur amertume. On les fait bouillir ou griller dans leur enveloppe, que l'on enlève ensuite, avant d'émincer le cœur des pousses pour les préparer en salade, en friture ou en sauce. Les pousses de certaines espèces peuvent être grillées au four et dégustées directement. Les Pandas géants se nourrissent exclusivement de bambou.