Visite-chantier-renaturation-yvette-haut

Vendredi 10 juin 2022

Le 10 juin dernier, le président du SIAHVY, Michel BARRET, recevait une délégation européenne sur le site de la renaturation de l’Yvette à Orsay, composée de directeurs de l’eau et de la mer, invités en France par les Ministères de la transition écologique et de la cohésion des territoires et du secrétariat d’état chargé de la mer, lors d’un séminaire.

La Direction de l’Eau et de la Biodiversité, en collaboration avec l’OFB (Office Français de la Biodiversité) se sont rapprochés du Syndicat pour organiser une visite de site et montrer aux directeurs des exemples de réalisation de projets en France, tels que des travaux de restauration d’un cours d’eau, l’effacement d’ouvrage et de reméandrage… c’est ainsi que le site restauré de l’Yvette sur l’université Paris-Saclay est apparu comme parfait exemple en matière de reconquête de l’environnement.

En effet, ce chantier réalisé entre 2018 et 2020, avec le soutien de l’Agence de l’Eau Seine Normandie, la société du Grand Paris, et le Département de l’Essonne, a permis la restauration de la continuité écologique, la reconnexion de la rivière avec ses zones humides avoisinantes et de manière générale une forte amélioration de la qualité de l’eau et des milieux.

L’objectif de cette restauration, associée au traitement du clapet, a permis ainsi de favoriser l’expansion et l’écrêtement des crues et de contribuer à protéger La commune d’Orsay des inondations. Le projet a permis également de créer de nouveaux cheminements doux le long de la rivière et de mettre en valeur son patrimoine associé.

Tout au long de cette visite technique, les intervenants du SIAHVY, accompagné de leur maître d’œuvre INGETEC, ont pu expliquer les enjeux, objectifs et les différentes phases de conception de l’ensemble du chantier.

L’Yvette est une rivière d’environ 40 km. Au cours du temps, elle a subi une artificialisation importante sur l’ensemble de son linéaire avec la construction des premiers moulins dès le 13e siècle. Cette artificialisation s’est poursuivie et aggravée jusqu’à nos jours. L’intérêt hydraulique de ses ouvrages, hérités des activités de meunerie passées, est très limité.

En effet, véritables obstacles aux continuités écologiques, ils délimitent également de longs tronçons uniformes recalibrés et artificialisés.

La réglementation en vigueur sur l’atteinte au bon état écologique et les dernières inondations survenue en 2016 ont marqué un changement sur les aménagements à réaliser.

Le SIAHVY, Maitre d’ouvrage, Ingetec Maitre d’œuvre, l’université Paris Saclay, propriétaire foncier, ont élaboré et réalisé ce projet de restauration écologique global entre 2018-2020 pour un coût de 1,9 M€HT environ.

Siahvy
  • EU France
  • OFB
  • Université Paris Saclay

Les dernières actualités

Partagez cette actualité

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page

en 1 clic