Caractéristique de l’Yvette

La rivière Yvette est un cours d’eau non domanial, affluent de l’Orge et sous-affluent de la Seine qui coule dans la vallée de Chevreuse à travers les départements des Yvelines et de l’Essonne, dans la région Île-de-France.

Elle prend sa source à Levis-Saint-Nom, où une statue y symbolise son emplacement, à une altitude de 174 m et se jette dans l’Orge à Epinay-sur-Orge à une altitude de 36 m.

Statue à la source de l'Yvette

Les affluents

Longue de 39,3 km, la rivière possède un bassin-versant occupant 286 km2 sur 2 départements et comptant 17 affluents.

Au total, l’Yvette et ses affluents représentent plus de 105 km de cours d’eau.

Carte du territoire du Siahvy
Ajoutez le texte de votre infobulle ici
La rivière Yvette

Un paysage riche et varié à préserver

L’Yvette coule au cœur de la vallée de Chevreuse, depuis les confins du plateau de la Beauce vers l’ancienne province du Hurepoix. Les caractéristiques géologiques ont façonné les paysages de manière très régulière : le plateau du Hurepoix, constitué en surface d’argiles à meulière, et en profondeur de sables de Fontainebleau, est parcouru par l’Yvette et ses affluents, qui n’ont eu aucun mal à se frayer un chemin pour rejoindre l’Orge.

Les vallons des affluents de l’Yvette, ont une orientation générale selon un axe ouest nord-ouest, est sud-est. L’ensemble du réseau hydrographique est constitué d’un complexe de nombreux ruisseaux, complété par les rouillons (petits cours d’eau de plateaux) et par un réseau de mares important.

Les rivières et zones humides de la vallée de l’Yvette constituent des écosystèmes à part entière. Elles jouent un rôle essentiel en termes de ressource en eau, biodiversité, paysage et culture. Ce sont des réservoirs pour accueillir les eaux de pluie, de ruissellements, ainsi que les eaux usées après traitement. Elles doivent être préservées et restaurées dans leur naturalité aussi bien pour leur valeur patrimoniale que pour les services écologiques associés qu’elles fournissent : autoépuration des eaux, biodiversité, régulation des crues par débordement naturel et absorption, cadre de vie, randonnée, pêche, etc. Il importe de conserver ou de restituer aux rivières leur espace de liberté, de libre divagation et de débordement dans les zones naturelles, de leur continuité amont-aval.

En effet, riche d’habitats naturels remarquables reconnus au niveau européen (sites Natura 2000 dans les vallées du Rhodon et des Vaux), ainsi qu’à l’échelle régionale répertoriés en Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF), les zones humides et les prairies inondables constituent un enjeu majeur pour la biodiversité.

Découvrez la faune et la flore de l'Yvette

Retour haut de page

en 1 clic