Moulin Guibert

Appelé aussi “Grand Moulin de Bures”, il a toujours occupé le site actuel.

Il était déjà mentionné dans des textes datant de 1382 et en 1402 Charles VI lui donna l’autorisation de suppléer au moulin de Monthléry qui menaçait de ruines…

Le moulin Guibert est un témoin vivant de l’ancienne activité de meunerie qui faisait la richesse du bassin de l’Yvette depuis le XIVe siècle. Il est le seul aujourd’hui, parmi les 18 moulins qui fonctionnaient à la veille de la Révolution, à encore utiliser l’énergie hydraulique. Un débit d’eau de 16 hectolitres par seconde permet d’obtenir de la turbine, avec 3,5 mètres de hauteur de chute, une puissance de 56 chevaux (soit 40 kilowatts). Un moteur électrique fournit l’appoint nécessaire au fonctionnement des meules, des tamis, des élévateurs et des accessoires qui produisent une farine d’excellente qualité.

C’est en 1929 que la famille Guibert achète ce moulin. Il est le seul actuellement dans la région à utiliser la force hydraulique de l’Yvette comme énergie.

Découvrez également

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Retour haut de page

en 1 clic