Phragmite

Phragmites australis

Plante vivace de 1-4 m à rhizome.

Floraison : août-octobre, dispersée par le vent.

Il prévient l’érosion des rives (plante fixant les berges grâce à ses rhizomes).

Il fait partie des plantes épuratrices d’eau, de plus il offre un abri très apprécié par toute la faune aquatique. Il est aussi largement utilisé dans les stations d’épurations pour filtrer l’eau naturellement (phytoépuration).

On le trouve souvent dans les fossés le long des routes, dans les marécages et près des cours d’eau, car le phragmite préfère une bonne humidité. Il peut même pousser dans jusqu’à 1 m d’eau. Les épillets floraux sont plumeux et donnent de la légèreté à la touffe en se balançant au moindre petit coup de vent.

Le saviez-vous ?

Phragmites australis est une espèce cosmopolite, c’est-à-dire qu’on la retrouve dans toutes les régions du monde ou presque.

phragmite

Les roselières constituent un extraordinaire réservoir pour la faune. De plus, elles jouent un rôle écologique dans la rétention des sédiments et dans l’épuration des eaux.

Cependant, depuis plusieurs années, on peut remarquer une évolution graduelle du phragmite commun. En particulier dans les zones humides, comme en bordure des routes. Ces plantes ayant une croissance rapide et aucun prédateur, elles prennent tout l’espace qui lui est possible. Un envahissement de ce genre est une perturbation pour les écosystèmes puisque la monopolisation d’une espèce empêche la faune et la flore de se développer normalement.

Les parties souterraines seraient diurétiques et antigalactogènes (qui limite la sécrétion de lait).

Les roseaux étaient et sont toujours utilisés localement, dans la constitution de murs et toitures des maisons et pour fournir de la litière aux animaux.

Les jeunes pousses sont comestibles, elles peuvent être consommées crues ou cuites.

Découvrez également

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Retour haut de page

en 1 clic