Perche

Perca fluviatilis

Sa taille, en moyenne de 15 à 20 cm, peut atteindre 60 cm pour un poids de 4,5 kg.

Habitat :
La perche vit dans les rivières à courant lent, les lacs et les étangs profonds ; elle évite les eaux froides et rapides mais peut y pénétrer. On la trouve normalement près ou parmi les objets immergés. Elle est extrêmement commune dans tout type de cours d’eau (en dehors du cours supérieur), lacs et d’étangs qui présentent de bonnes conditions d’oxygénation ; présente également dans des eaux saumâtres.

Comportement :
Son activité est diurne. La nuit, on la trouve endormie posée sur le substrat. Dans certains petits lacs, les perches grandissent moins à cause de la surpopulation.
Dans certaines carrières inondées où se pratique la plongée sous-marine, les gestionnaires éliminent régulièrement une partie des perches pour éviter la surpopulation qui entraîne un « nanisme » des perches et la diminution des stocks d’autres poissons comme par exemple le gardon.

Lorsque la perche déclenche son attaque, en un vingtième de seconde, une perche de 25 à 30 cm de long a fait circuler un demi-litre d’eau dans sa gueule, à la vitesse de deux mètres par seconde !

Alimentation :
La perche pratique la chasse à vue. C’est un carnassier se nourrissant de larves d’insectes, de crustacés, de jeunes écrevisses et occasionnellement d’œufs de poisson. Elle devient piscivore à une taille de 12 cm. Les grands individus sont des chasseurs solitaires qui mangent des petits gardons, des brèmes, etc. Elle chasse essentiellement à vue pendant la journée (de préférence au lever et au coucher du soleil). Le cannibalisme est régulier chez cette espèce. La température joue sur l’alimentation : en hiver, elle ne mange pas ou à peine

Reproduction :
La perche fraie en avril (eau à une température de 7 à 8°C), en eau peu profonde parmi la végétation ou sur des racines ou des petites branches. La femelle suivie par un ou plusieurs mâles, se raidit (en forme de U) et nage en spirale (dans le sens des aiguilles d’une montre) en libérant ses œufs. Collants, ils sont pondus en une seule fois, en moins de cinq secondes, et en un chapelet de 1 à 2 m de longueur ressemblant à une guirlande.

Ils sont entre 4 000 et 300 000 suivant la taille de la femelle. La membrane qui les entoure les rend immangeables par les autres poissons et ils sont donc protégés. Ils éclosent au bout de 1 à 3 semaines. Les alevins longs de 5 mm vivent quelque temps sur les réserves de leur vésicule.

Après sa disparition, ils se nourrissent d’abord de zooplancton, ensuite de petits animaux benthiques. Au bout d’un an, ils mesurent de 4 à 6 cm. Leur taille va de 8 à 12 cm à deux ans. Le mâle est sexuellement mâture vers 1 ou 2 ans, la femelle vers 2 à 4 ans (lorsque sa taille va de 15 à 25 cm). L’espérance de vie est d’environ 6 ans (maximum 22 ans).

Perca fluviatilis

Le saviez-vous ?

La perche est sensible aux pollutions et particulièrement à l’acidification de l’eau.

Découvrez également

Vous aimez ce contenu ? Partagez-le

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Retour haut de page

en 1 clic